Parents : comment gérer les écrans entre 3 et 6 ans ?





Je rencontre beaucoup de parents expliquant leurs difficultés pour encadrer le temps d'écran de leur enfant, souvent dès le plus jeune âge. Télévision, smatphone, tablette et ordinateur sont présents dans tous les foyers et sont particulièrement attractifs pour les enfants qui ont bien souvent du mal à se rendre compte de la quantité de temps passé devant ces objets numériques.

Avant 6 ans, il s'agit surtout de poser les bases de bonnes habitudes face aux écrans, en cela les parents vont avoir un rôle crucial et doivent pouvoir s'appuyer sur quelques principes.


Les enfants passent en moyenne 4h 11 min par jour devant les écrans (rapport 2017 du Haut Conseil de la santé publique), ce qui est bien au-delà de toutes les préconisations des spécialistes de l’enfance.

Lorsqu'on parle du temps d'écran, il s’agit du cumul de temps passé devant tous les écrans (TV, smartphone, tablette, ordinateur, etc.)

Deux principes de base

Avant 3 ans : il faut absolument éviter d'exposer les enfants aux écrans. A cet période, l’enfant doit expérimenter sa motricité et explorer son environnement physique et social. C'est aussi et surtout le temps des interactions, de la découverte de l'autre et donc du langage. l'enfant doit pouvoir développer son langage, l'utiliser et l'expérimenter dans des situations variées.


--> Parlez, jouez avec lui et arrêtez la télévision.


Entre 3 ans et 6 ans : le temps d'écran doit être limité à 30 min par jour (tous écrans confondus). L’enfant a besoin de développer ses capacités sensorielles, manuelles. Il faut aiguiser sa curiosité, prendre le temps de répondre à ses questions et le rendre actif dans face à son environnement.


--> Après le visionnage d'un support sur écran, celui-ci doit faire l’objet d’échanges avec les parents, le contenu doivent être partagé en famille. Discutez en !


Selon une étude parue le 14 janvier 2020 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire Santé Publique France, les enfants exposés aux écrans le matin avant l’école auraient trois fois plus de risque de souffrir de troubles du langage. Il importe donc de discuter avec son enfant de ce qu’il a vu sur l’écran.



Quelles règles mettre en place auprès de ses enfants ?

1. On oublie les écrans le matin avant l'école

En effet, leurs images surstimulent l’attention non volontaire et épuisent très rapidement les ressources attentionnelles des enfants. En seulement 15 min d'écran, l'enfant a consommé la moitié de ses capacités d'attention de la journée.


A savoir --> Un enfant qui regarde un écran le matin est capté et sollicité par des stimuli sonores et visuels ultrarapides qui vont saturer son système attentionnel avant d’arriver en classe. Un enfant dont l’attention est épuisée sera plus agité, moins ou peu disponible pour les activités scolaires mais aussi plus inquiet voire anxieux. Car chez un enfant de moins de 5 ans, les stimuli sonores et visuels viennent non seulement épuiser les capacités d’attention mais aussi percuter le système psychique qui assure la tranquillité, la sécurité affective, la régulation des émotions. Il faut aussi être vigilant à la fatigue visuelle générée par les écrans. Chez un enfant de moins de 5 ans, la fonction visuelle est encore en développement, la luminosité, la mobilité parfois très vive des images peut avoir un impact sur son système visuel.


2. On évite les écrans durant les repas

Ils parasitent et empêchent la communication et les interactions entre les membres de la famille et l'on sait à quel point les échanges verbaux sont indispensables au bon développement tant langagier que social de l’enfant.


A savoir --> Le contenu anxiogène de certains programmes télévisés (le journal télévisé notamment) peut avoir de fortes répercussion sur le comportement et la régulation des émotions (agressivité, cauchemars, etc.). Du fait de son jeune âge, si l’enfant ne comprend pas tout, il peut mémoriser beaucoup ! La mémoire et les émotions sont très intimement liés, l'enfant peut ainsi être fortement perturbé par des images. Le journal télévisé est à éviter jusqu’à 8 ans. L’information sur le monde est distillée le plus possible par les parents.


3. Jamais d’écran avant de s’endormir

Le sommeil de l'enfant se forme avec les dernières images perçues et sera donc de moins bonne qualité si l'enfant regarde un écran avant de s’endormir. L’image animée, même adaptée, reste une image trop stimulante et excitante pour le cerveau d'un jeune enfant. Il est préférable de privilégier les activités calmantes.


A savoir --> l’écran diffuse une lumière bleue (LED) qui inhibe la sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil. Éviter donc les écrans au moins une heure avant le coucher.


4. On évite la télévision et l’ordinateur d’écran dans la chambre de l’enfant

Les parents dont l'enfant a un écran dans sa chambre n’ont plus le contrôle sur ce qu'il visionne ou fait avec. La seule interdiction verbale revient à lui confier une responsabilité qu’il ne peut pas prendre en charge à son âge. Il est aussi difficile d’avoir du contrôle sur l’horaire, le temps passé, le contenu. Ce principe est valable même après 10 ans.


Pour conclure, mettre en place ces 4 principes, c’est prendre soin des besoins de votre enfant afin qu’il se développe au mieux. Il ne s’agit pas de diaboliser les écrans mais d’en faire un usage adapté à l’âge et aux capacités de réception de votre enfant. Cela permettra de favoriser son langage, sa pensée, son imaginaire, son autonomie, sa capacité à distinguer le réel et le virtuel.


--> Si vous rencontrez des difficultés pour faire comprendre les règles à votre enfant, si celui-ci a déjà pris de mauvaises habitudes et vit très mal la frustration engendrée par les limites que vous tentez de mettre en place, n'hésitez pas à vous faire accompagner dans le cadre des consultations de soutien parental.



Auteur : Laurence Barret


Cache-cache